Libérez votre génie créatif!

Les signes du déficit d’attention chez l’adulte

Linda Walker explique les signes du déficit d’attention chez l’adulte ou TDAH adulte sur ce court vidéo. Le TDAH affecte les adultes qui en sont atteints de façon différente des enfants. On retrouve l’inattention, l’impulsivité et même l’hyperactivité, comme chez les enfants; par contre, la façon dont ces symptômes se manifestent est très différente et a des conséquences beaucoup plus négatives.

20 commentaires
  1. Bonjour,

    Je suis une jeune femme de 26 ans, et je découvre peu à peu que j’ai un problème de déficit de l’attention…

    En regardant ce video, je me suis mise à pleurer parce que enfin, je crois qu’il y a une explication à tout mes problèmes…

    Je vais aller à votre conférence ce mardi…

    • Bonjour Joanie,
      Merci d’avoir pris le temps de me lire et de me communiquer combien mon vidéo vous a touché. Il est toujours très difficile d’apprendre qu’on est atteint du déficit d’attention, mais encore plus difficile de vivre ses difficultés sans savoir ce qui se passe.

      Je vous invite à commencer à en apprendre davantage sur le TDAH en vous inscrivant à mon infolettre. Vous recevrez un rapport qui vous permettra d’en connaître davantage pour apporter des changements qui vous permettront d’améliorer votre vie. J’ai hâte de vous rencontrer. Bon courage et

      A la hauteur de vos ambitions!

    • Bonjour Joanie,

      J’espère que vous avez trouvé quelques réponses au TDAH. Ma présentation par contre portait moins sur le déficit d’attention. Un premier pas est d’apprendre ce qu’on peut sur le déficit d’attention; je vous invite donc à vous inscrire à mon infolettre où vous aurez d’autre information, incluant les dates de mes prochaines formation et groupe. Je la publie en général 2 fois par mois. Pour accéder à l’infolettre faites le http://www.mythesdelaproductivite.com . Vous recevrez un courriel vous demandant de confirmer, ouvrez-le et cliquez l’hyperlien qui se trouve à l’intérieur. Bon courage!

      À la hauteur de vos ambitions!

  2. Bonjour Mme Walker

    Je suis une femme de 30 ans… Je suis orthopédagogue et je côtoie des élèves qui ont un déficit d’attention. Pour ma part, j’ai compris que j’avais un déficit d’attention il y a 5 ou 6 ans lorsque j’étais à l’université. À ce moment là, je m’enfermait dans un local où il n’y avait pas bruit et aucun stimuli pour bien faire mes travaux et mes études. Pour étudier, je me faisais des schéma et j’utilisais des couleur pour différencier les notions importantes. Maintenant dans la vie de tous les jours, je trouve ça vraiment difficile de vivre avec mon déficit d’attention. Je sens que j’ai besoin d’aide pour m’organiser et utiliser mon temps correctement. J’ai toujours besoin de changement et je trouve difficile.

  3. J’ai découvert lorsque j’étais au college que j’avais le TDA. J’ai 21ans et lorsque je me suis renseigné sur la chose, j’avait l’impression de lire mon autobiographie. J’ai eu beaucoup de difficulté durant mes etudes au secondaires. Cette frustration de ne pas pouvoir acomplir de simples taches ou encore le manque de respect de certain professeur face à ma « lacheter », et je n’ose pas non plus parler des exigeances de mes parents. Bref quand jai compris que j’avais ce probleme, comme Joannie , je me suis ecroullé en larme seul dans mon appartement. Ça n’a pas trop changer puisque je ne sais pas vraiment ou allez chercher de l’aide. Je ne suis toutefois pas malheureux et j’accepte ce default dans la bonne humeur, du moins, la plus part du temps.

    • C’est un diagnostic difficile à accepter surtout lorsqu’on apprend tard qu’on en est atteint. À l’âge de 21 ans tu n’est pas encore pris dans trop de mauvaises habitudes de pensée et il serait donc bénéfique pour toi de te renseigner sur ce trouble pour éventuellement suivre une formation sur comment composer avec dans ta vie. Je te recommande le livre d’Annick Vincent intitulé Mon cerveau a encore besoin de lunette.

      Puis plus tard lorsque tu es prêt de suivre un coaching pour te permettre de mettre en place de bonnes habitudes d’hygiène de vie et des stratégies qui te permettront de surmonter les difficultés que tu vis.

      Bon courage!

  4. J’ai apris que je soufrais de deficite de l’attention il y a 3semaines. Lors d’une conférence sur le sujet pour mon garçon, j’ai 45 ans, lorsque le conférencier décrivait les symptômes il y a eu comme une révélation. Maintenant sachant cela je ne sais pas trop quoi faire pour m’aider. Mais aux moin je le sais maintenant ce qui ce passe. Je me sent quand même plus léger. Maintenant je dois trouver des outils pour me faciliter la vie.

  5. bonsoir madame Walker,
    je suis bien contente d’avoir écouté la vidéo, je suis une femme de 36 ans et c’est maintenant que je met un nom sur difficultés.
    je ne comprenais pas pourquoi j’étais constamment triste, et incapable de réussir quelques chose et même si je réussissais quelques fois je trouvais toujours à critiquer, j’ai peur de ne jamais être capable de me faire accepter dans un milieu professionnel surtout dans les soins infirmiers. serais t il possible pour moi un jour de finir cette formation et de réussir a y travailler?

    • Bonjour Joséphine,

      Quoique le déficit d’attention présente des défis importants pour plusieurs personnes, si vous avez choisi une carrière qui vous passionne et dans laquelle vous aurez l’occasion de travailler avec vos forces plus souvent que vos faiblesses il est tout à fait possible d’avoir beaucoup de succès.

      Le monde dans lequel nous vivons n’est pas conçu pour les personnes atteintes du TDAH et donc la majorité des adultes atteints du TDAH auront besoin d’apprendre à naviguer son TDAH pour réduire les impacts négatifs sur son travail et sa santé; par contre, avec des stratégies et structures conçues spécifiquement pour les adultes atteints du TDAH, on peut tout à fait avoir une vie qu’on aime et connnaître un très grand succès dans sa carrière et dans sa vie.

      Je vous souhaite beaucoup de courage et de persistance!

  6. Bonjour Mme. Walker,
    Correction de mon dernier message:

    Je ne sais pas si je me sens soulagée ou plus inquiétée après avoir regarder votre vidéo. Je suis un femme de 30 ans et depuis 3 ans j’essaie de comprendre qu’est-ce que se passe avec moi. Dernièrement j’ai consulté une psychothérapeute pour une possible dépression ou burnout. Certains problèmes j’ai été capable de surmonter, mais le manque d’attention, la sensation d’avoir la tête pleine d’idées et de souvenirs est toujours là. Je travaille comme infirmière depuis 2 ans et j’ai des grandes difficultés à me concentrer. Même répondre aux appels devient difficile. Je ne suis jamais sûre d’avoir bien compris le message et ma mémoire à court terme ne dure que quelques heures. Malheureusement, plusieurs collègues de travail ont commencé à remarquer, et pour eux je ne suis plus fiable. Cette situation détruit ma vie en tous les sens et je me sens que je perd le contrôle. Est-ce que le trouble d’attention va me suivre toute ma vie?

    • Bonjour Nathalie, le Déficit de l’attention est un trouble neurologique, génétique qui ne disparait pas avec l’âge. Par contre, les difficultés que vous vivez peuvent être atténuées considérablement avec l’aide d’un coach qui est formé en coaching de TDAH. Malheureusement nous ne sommes pas nombreux les coachs en TDAH francophones. Par chance, le coaching se fait normalement très bien au téléphone ou via Skype.

      Je vous dirais qu’une première chose à vérifier c’est votre hygiène de vie (sommeil, exercice, alimentation). Ce n’est pas que le TDAH est causé par une dette de sommeil mais plutôt que vous pouvez commencer par vous assurer de bien dormir (entre 7 et 9 heures par nuit), ce qui vous permettra d’optimiser le fonctionnement de votre cerveau. Aussi, l’exercice de type cardiovasculaire peut minimiser les symptômes en vous permettant en alimentant votre cerveau d’oxygène et en stimulant vos neurotransmetteurs. Ces stratégies ne corrigeront pas votre TDAH mais vous permettra de minimiser la potentialisation des symptômes.

      La médication a un très bon effet sur la concentration chez environ 70 à 75% des adultes atteints du TDAH. Quoique les médicaments peuvent améliorer votre concentration et minimiser votre impulsivité, ils ne sont pas LA réponse à toutes vos difficultés. Ils corrigent certains problèmes mais ne vous apprend pas à mieux vous organiser, à travailler de façon efficace, à mieux gérer votre temps, à vous rappeler des choses à accomplir, etc. Ces difficultés demandent un «entrainement» pour vous permettre de changer vos comportements pour être plus efficace dans votre vie. Voilà ce que font les coachs en TDAH.

      Beaucoup de personnes atteintes du TDAH vivent des vies qu’ils aiment car ils font appels à leurs forces, ont mis en place des stratégies pour mieux transiger dans le monde et minimisent l’impact de leur faiblesse. Il y a beaucoup d’espoir.

      Bon courage!

  7. Bonjour, j’ai 49 ans et moi aussi je constate que je souffre du TDAH , je suis de Montréal, ou je pourrait trouver de l’ aide.Merci.

  8. comment avoir de l’aide . gratuite. dans la région de sorel-tracy Québec.

    • Bonjour Nancy,

      Tu peux peut-être faire appel à un CLSC dans ton coin. S’il y PANDA (organisme de Parents aptes à négocier le déficit de l’attention), ils offrent parfois des services pour les adultes.

      Bon courage!

      Linda

  9. Bonjour Mme Walker!

    J’ai toujours eu l’impression d’avoir un déficit de l’attention, depuis l’âge de 8 ans. J’étais catégorisée comme étant une lunatique. Je perdais tout (boite à lunch, livres d’école,clés). Ma chambre a toujours été un véritable fouillis.
    Je suis encore pareille aujourd’hui. Je me force un peu plus parce que je veux montrer l’exemple à mes enfants (ma fille, malheureusement, me ressemble beaucoup là dessus).
    Ce n’est vraiment pas facile!
    Je suis en troisième année de soins infirmiers. Aujourd’hui, j’ai eu mon évaluation de stage. Ma prof m’a dit que j’étais sur la sellette, à cause de plein de petites fautes d’inattention. En contre partie, ma force est que j’ai de très bonnes relations avec les gens (patients et étudiants).
    Étant donné que je compte depuis toujours sur les autres pour me renseigner (sur les échéanciers, sur les travaux à remettre, etc.) je compense avec un bon sens de l’humour et une gentillesse avec les gens. Disons que les gens me trouvent drôles mais pas à mon affaire.
    Et je suis la pire procrastineuse au monde!
    Et aussi, souvent, quand les gens me parlent, je me vire de bord et engage la conversation avec quelqu’un d’autre…(On me l’a dit souvent, mais je ne m’en rend pas compte)
    Pensez-vous que je fasse partie du lot des« déficitaires» de l’attention??
    Demain je vais voir un médecin de clinique sans rendez-vous, et je vais lui demander de me prescrire du concerta (je verrai s’il voudra ou non).

    Bref. J’aimerais peut-être bien assister à une de vos réunions. En faites vous une bientôt?

    Merci de m’avoir lue, et j’espère avoir de vos nouvelles!

    À bientôt,

    Geneviève

  10. bonjour jai 58 ans et jre veux temoigner mon experienqe a l’age precose l’institutricce voulait me faire passer l’examen de sixieme année malheureusemrnt le chef d’etablissement avait refus » et depuis je n’ais reussi a aucun examen mais jai travaillé polivalente dans plusieurs domainenes et mon entourage familliale me refoule et le coté amis me disent que je suis une femme victime on me traite dun genie perdu merci de me lire madame

  11. Je me suis associé à plusieurs des symptômes: les gens se fâchent après moi parce que j’ai tendance à les interrompre dès qu’une idée me vient en tête, j’ai l’impression de devoir travailler pour me rappeler où j’ai laissé certains objets. J’ai fait bien des erreurs en parlant trop vite alors je dois me concentrer avant de parler pour éviter de me mettre dans le pétrin. J’ai des outils pour organiser mon temps et mon argent (liste d’achat, liste de choses à faire pour la semaine, budget écrit pour limiter mes dépenses). Je n’arrive pas à garder la maison en ordre et j’ai deux jeunes enfants, ouf! Je suis épuisée à force d’essayer de tout contrôler en plus de devoir gérer la vie de mes enfants. Je suis souvent épuisée et souffre de troubles anxieux.

    Plus jeune, je ne connaissais pas le TDA, mais en y repensant, j’ai abandonné mes études en soins infirmiers pour cette raison, je me suis faites à l’idée que le CÉGEP n’était pas pour moi car je n’arrivais pas à étudier. Je me suis dirigée vers une attestation d’études collégiales qui me mettait aussitôt dans la pratique de mon métier, ce qui me convenait, mais les cours plus abstraits comme la psychologie je m’ennuyait.

    Maintenant je suis éducatrice en petite enfance et c’est un métier ou je sens que je m’accomplis mais malgré tout, je me rend compte que j’ai de la difficulté quand c’est le temps de faire des observations, d’analyser des comportements.

    Mon garçon de 4 ans commence à démontrer quelques signes de TDAH. Soyez certain que je vais l’encadrer du mieux que je peux afin qu’il ait tous les outils pour bien réussir dans la vie.

    Devrais-je consulter pour une médication pour moi? Existe-t-il des outils pouvant m’aider?

  12. Bonjour Mme Walker,

    J’ai 52 ans et avant d’avoir vu votre vidéo, jamais je n’aurai pensé avoir un déficit d’attention. Je viens de passer des tests cette semaine avec une neuropsychologue suite à des problèmes de mémoire/concentration qui nuisent à mon travail.Elle me donnera les résultats de mon évaluation d’ici deux semaines mais m’a dit pouvoir me confirmer qu’il y avait tout au moins un réel problème d’attention. C’est ainsi que je me suis retrouvée, après quelques recherches sur le sujet, assise en pleur devant votre présentation vidéo.

    C’était comme des ondes de chocs qui se succèdaient au fil de la description de ce qu’est le déficit d’attention chez l’adulte .C’est incroyable ,à 52 ans à ignorer une chose aussi importante à propos de soi.

    Pour moi, un enfant tdha était un enfant agité qui arrive mal à performer à l ‘école. Moi, j’étais sage, le seul reproche qu’on me faisait était d’être dans la lune , mais sans que ça nuise réellement à mon rendement scolaire .Les mitaines, les tuques , les foulards perdus à l’école .Puis les premiers emplois ou j’étais incapable de rester plus de quelque mois, au point que je commencais à me trouver anormale…jusqu’au jour ou à 21 ans , je suis embauchée dans un établissement ou je peux alterner les horaires et même les titres d’emploi .Ça été un soulagement et une révélation. J’avais besoin de variété, la routine n’était pas pour moi.

    J’ai été 20 ans travailleuse autonome dans le monde du costume et de la mode .Au début de ma carrière. après avoir souffert quelques mois de mon manque d’attention et d’organisation, j’ai pris le taureau par les cornes et j’ai vraiment réussi à organiser mon univers au travail. Pendant toute cette période, mon probleme d’attention ne prenait le dessus que quand j’étais fatiguée ou en surmenage.

    Mais depuis 2 ou3 ans l’équilibre est brisé.J’ai fait une réorientaion de carrière et me voila infirmière auxiliaire.J’ai fais un petit burn out 6 mois après avoir été engagée car je devais travailler jour soir nuit en alternance dans la même semaine .C’est très difficile de rester concentré avec tout ce qui se passe autour, les questions posées par les collègues ou les patients et voila que je ne sais plus du tout ou j’en suis.J’oubli un tube de crème dans une chambre, j’oubli de signer des feuilles de narco.La semaine dernière ,j’ai oublié de donner son insuline à un patient avant d’aller pour mon souper.J’ai peur de faire du mal à quelqu’un, j’ai peur de devoir quitter mon emploi car malgré tout mes efforts, je n’arrive pas éviter les épisodes d’inattention.Ça consume beaucoup de mon énergie .Et tout comme l’autre dame, moi aussi je sens que je perd la confiance des autres et en plus, mon estime de moi .J’ai l’impression de ne pas être vraiment remise de mon épisode de burn out de l’automne, car je suis souvent fatiguée.

    Moi aussi j’aimerai savoir quand vous prévoyez faire une conférence ou un atelier sur le sujet.

    Merci.

  13. Bonjour!! Cela dure depuis des années dans mon cas.Je suis tres lunatique, distraite et difficulté a garder linformation dans le cerveau,par periodes cest le contraire.Comme je suis infirmiere cela cause des problemes ainsi que dans ma vie personnelle. Je manque de confiance au travail apres avoir fait des erreurs que mes collegues corrigent.Jen ai parlé a mon medecin qui na jamais investigué.ou dois-je chercher de l’aide?merci

    • Bonjour,

      Je t’invite premièrement à remplir un petit questionnaire pour voir s’il vaut la peine que tu demandes d’être évaluée pour le TDAH: http://www.tdahadulte.com/deficit-d-attention-adulte/diagnostic-tdah/. Si cela s’avère utile d’obtenir un diagnostic, va voir ton médecin avec ce document. S’il ne te croit pas – beaucoup de médecins ne connaissent pas le déficit de l’attention – cherches-en un autre. Vérifie auprès d’un groupe de soutien dans ton secteur.

      Les symptômes du TDAH se traitent bien avec une combinaison de médicaments, coaching en TDAH et parfois thérapie.

      Bon courage!

Laisser une réponse